0
Le Yoga

Les cours de Yoga en ligne: on adore!

19 avril 2020

Verdict après le premier mois de cours de Yoga en ligne:  quel succès ! Toute une série d’avantages qui me font réfléchir à continuer les cours en ligne après le confinement.

C’est facile et pratique

Pas besoin de se taper les embout‘ ni de traverser la moitié de la ville. Tu peux mettre ton réveil 5 minutes avant le cours, dérouler ton tapis et rejoindre le studio virtuel. Faire un cours de Yoga le matin sans avoir eu le moindre stress, c’est mieux.

C’est gratuit

studio virtuel = dans un coin de mon salon = pas de loyer à payer = des cours gratuits. Monétiser un cours de Yoga sur base des frais engendrés, ça me fait toujours un peu bizarre. Les cours virtuels ne me coûtent rien, du coup, je me rémunère sur base de dons. Ceux qui sont en difficulté financière peuvent continuer malgré tout à suivre les cours. Et ceux qui ont la possibilité de me soutenir le font sur base de ce qui leur semble juste.

Si loins pourtant si proches

C’est vrai que l’écran m’empêche de faire les ajustements nécessaires à certaines postures, c’est le gros point négatif de la formule. Mais par contre, quel plaisir et quel bonheur d’accueillir des élèves de partout! Le studio de Yoga virtuel permet de réunir des tas de gens au quatre coins du monde.

Personne à qui se comparer

On a beau savoir qu’il ne faut pas se comparer, c’est vraiment difficile de ne pas jeter un oeil sur le tapis d’à-côté. Et ça peut être tellement décourageant… Ou au contraire, sur-alimenter notre Ego. Avec les cours en ligne, c’est toi et ton tapis. Rien de plus, rien de moins.

On pratique d’autres branches du Yoga

Le Yoga c’est tellement plus qu’une discipline physique. Pratiquer de chez soi nous permet de découvrir et d’approfondir d’autres branches, plus difficile à explorer lors d’un cours classique.

Les Niyamas

2e pilier du système décrit par Patanjali, les Nyamas donnent les clés d’une discipline de vie qui vise à nous rendre meilleur.  On peut ainsi se discipliner à se connecter régulièrement aux cours en ligne, ce qui est plus difficile à faire quand on est seul chez soi.

Pratyahara – Le retrait des sens

La distraction permanente à laquelle nous sommes sujets peut nuire à notre propre pratique, qui devient parfois une lutte.  Seul chez soi, sur son tapis, on peut travailler l’intériorité avec moins de distractions venant de la voisine de tapis.

Article précédent
Article suivant

You Might Also Like