Hors du tapis

Pourquoi on devient accro au Yoga

20 mars 2020

Tu as peut-être testé ton premier cours de Yoga “comme ça, pour voir”. Et tu as vu. T’as trouvé ça carrément cool. Tu y es retourné. Encore et encore. A tel point que tu as pris un abonnement dans un studio où le mec de l’accueil t’appelle par ton prénom tellement tu y vas souvent.

Depuis que tu t’es mise au Yoga, tu lis des livres sur le Yoga, tu regardes des docus, tu es vegan (ou presque). Tes prochaines vacances? Une retraite de Yoga! Ton shopping est désormais entièrement consacré à te trouver le legging qui te mettra le plus en valeur.

Yog’addicted !

Ton temps libre est consacré à améliorer ta pratique ou à en savoir plus sur le Yoga. Bienvenue dans la communauté des accros au Yoga! Le Yoga a ce formidable pouvoir d’être addictif. Plus on en fait, plus on en veut. Pourquoi? Parce qu’il s’agit d’une discipline bien plus complète que ce qu’il n’y paraît à première vue. Il suffit de quelques cours à peine pour sentir des bienfaits. Le corps devient plus ferme et plus souple, l’esprit est moins agité et plus affûté.

Comme on veut continuer à se sentir bien, on cherche à en faire plus. Mais à trop en faire, on risque de s’écarter de notre but. Pire, on pourrait obtenir exactement l’effet inverse en s’infligeant un rythme qui ne nous convient pas.

Quand s’arrêter ?

Difficile alors que notre monde nous pousse à en faire toujours plus. Plus de sport, manger plus sain, être plus heureux…  Et puis au cas où tu ne l’avais pas remarqué, le Yoga est vraiment à la mode. On en voit partout, tout le monde en fait, tout le temps. D’autant plus compliqué de trouver ses propres limites.

Mais ce n’est pas une raison pour se laisser entraîner dans cette spirale. Tout est une question de modération. Ma mère avait l’habitude de dire “qui veut aller loin ménage sa monture”. Ce n’est pas celle qui en fera le plus qui atteindra l’ultime stade d’illumination ou d’éveil. L’important est d’inscrire sa pratique dans la durée et dans la continuité. Alors oui, documente toi, renseigne toi, pratique dès que tu le peux. Mais n’oublions pas une chose essentielle: la pratique du Yoga continue hors du tapis.

Article précédent
Article suivant

You Might Also Like