Objectif: 0 réseaux sociaux

Meuf,

Tu as une idée du temps que tu passes chaque jour sur les réseaux sociaux? Tu twittes, likes, et zieutes des photos entre 1h30 et 2h par jour. Et ouais. Tu vas surement dire que « oui mais c’est pour le boulot » ou « naaann moi les réseaux sociaux j’y vais jamais, c’est juste comme ça« . En tout cas, c’est ce que moi je disais. Jusqu’au jour où j’ai pris une résolution OUF: je me suis désinscrite. DE TOUT.

Ça m’a pris le jour où en ouvrant Facebook, des photos de mon ex avec sa nouvelle meuf (trop belle) sont apparues sur mon fil. SUR MON FIL à moi, alors que je n’avais rien demandé à personne. Ben oui bien sûr, la sournoise s’était faite l’amie de MON ex-belle mère et tous nos amis communs. Normal donc que je sois tenue au courant de leur actualité de couple qui-à-l’air-trop-heureux pendant que je crevais de solitude.

Alors j’ai essayé de poster des trucs marrants pour qu’on me like. Pour qu’on me prouve qu’on m’aime. Je t’assure que j’ai passé plus de 2h par jour sur Facebook à cette époque. Et pendant que j’attendais la confirmation que je valais quelque chose, j’étais noyée de photos de gens géniaux adulés par la toile entière.

Et puis j’ai eu ce fameux déclic: les réseaux sociaux me rendent asociale! Plus je zone dessus, plus je suis suivie, et plus je me sens seule. C’est un peu comme le cap de bonne espérance… Les réseaux sociaux sont un euphémisme grandiose. Non seulement ils détricotent le lien social, mais ils emprisonnent ceux qui s’y adonnent. Dictés par la course aux likes et aux retweets, quelle liberté d’action reste-t-il pour celle qui veut manger un McDo et pas tous les jours des smoothies? Où pour celle qui veut zoner en pyjama un samedi soir?

En quittant les réseaux, je me suis libérée d’un poids énorme. Finie la pression de la course à-celui-qui-montre-qu’il-est-le-plus-heureux, qu’il-a-le-mieux-réussi, qu’il-s’amuse-le-plus, qu’il-voit-les-plus-beaux-paysages.

C’est pour ça qu’aujourd’hui je fais le pari de faire vivre OTCM par la force d’adhésion de mes lectrices et de mes lecteurs qui je l’espère enverront ces quelques lignes à leur réseaux.

Et puis si un jour je dois me reconnecter, ce sera l’occasion de faire un nouvel article!

Namasté,

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s